43. LE GENERAL STORE.


Sans fausse modestie, je le considère comme la plus belle et la plus aboutie de mes créations!

J’en rêvais depuis plusieurs années, il devait un peu ressembler à celui de Madame Oleson dans “La petite maison dans la prairie”, certains de ces magasins existent encore au Canada et aux Etats Unis.. J’en avais pris des dizaines de photos lors de mes voyages auprès de mon fils, et je me suis lancée comme une grande, sans plans, juste mes photos et les idées se bousculant dans mes petits neurones…
Fermez les yeux et laissez-vous transporter dans le passé…
Il est situé dans une  petite bourgade américaine, bien loin des grandes villes du Nord.  Nous sommes au matin du vendredi 25 janvier 1929, et le journal vient d’arriver, annonçant le grand crash financier de la veille, à  Wall street… Personne ne le sait encore, mais le monde vient de basculer, et rien ne sera plus jamais comme avant! Bientôt, dans les mois et les années qui vont suivre, les marchandises vont  se faire plus rares, les étagères de ce General Store vont se vider, de toute façon les habitants n’auront plus de dollars pour les payer! Ils perdront leur  toit et leur emploi,
devront vendre leur terre pour une bouchée de pain, et iront grossir pendant des années les rangs des malheureux errant d’un endroit à l’autre, mendiant quelques heures d’un travail de forçat pour ne pas mourir de faim…
Mais pour l’heure, le General Store déborde de marchandises :  On n’y trouve pas d’alcool, car la loi  de la Prohibition a été votée en 1920 et ne sera abrogée qu’en décembre 1933. Le tonneau sur le comptoir est rempli de maple sirup en provenance du Canada, et des bouteilles de jus de pommes et de limonade remplissent les casiers. Les premiers distributeurs de Coca ont fait leur apparition...
La plupart des clients du General Store se déplacent encore en charrette ou à cheval, et, sous l’auvent, une pancarte leur enjoint fermement de retirer les éperons de leurs bottes avant d’entrer!
BONNE VISITE…

Quelques chiffres :
Plus de 100 heures ont été nécessaires pour monter le boitage,  créer la façade en décrochement, imaginer comptoirs, meubles et étagères, et gainer complètement de lattes irrégulières l’extérieur du magasin..
160  heures de plus ont été employées à la décoration intérieure.

Un “General Store” offrant une grande diversité  de marchandises , j’ai trouvé logique d’y placer également  certaines miniatures glanées depuis des années dans des marchés aux puces ou achetées sur un coup de coeur lors de Salons de Miniatures. Je citerai :  Un petit chat coquin prêt à mille sottises, la caisse enregistreuse, le canoë, certains paniers, les petites machines à coudre, quelques poëles et casseroles, la baignoire en zinc, le grand poste de radio, les bocaux en verre,les pelles dans le tonneau ainsi que la machine à Coca dans l’auvent.
Les centaines d’autres articles ont été patiemment créés un à un par mes grosses paluches et ont rempli peu à peu tout l’espace du sol au plafond.
La machine à café est un bouton de commode surmontant un socle à tiroir en balsa. Les roues sont en carton plume 3mm et en perles. Le tout peint en rouge et noir. Le poisson au mur est en fimo, collé sur une planche en balsa. Les pancartes de brosses à dents et de rasoirs sont en bristol, les brosses et rasoirs en fil plastique d’étiquettes à vêtements (manches), en papier de soie (poils des brosses à dents) et en étain (têtes des rasoirs).
L’étagère à fromage est en balsa, grillage à moustiquaire fil de fer et perles. Fromage en fimo. Le distributeur à chewing gum en fimo et bille jouet hochet. Le plat à oeufs est en plâtre. La petite radio et le téléphone sont en balsa, perles et bout de ficelle.
Les tonneaux et divers objets de l’étagère du haut sont en bois, la bassine rouillée en bristol, la réserve à pommes de terre est en bristol peint en turquoise et vieilli. Les fruits et légumes sont en fimo. Les sacs en toile sont en tissu  blanc et décorés par du serviettage. Les bouteilles de jus de pommes et de limonade sont en résine, les casiers en samba
Les conserves sont des imprimables collés sur des cylindres de balsa peints en argenté, les bidons d’huile des blocs de balsa entourés d’étain + perle pour bouchon et imprimable, les petites boites rondes sont 2 petits boutons en nacre collés l’un sur l’autre, un filet d’autocollant argenté entourant l’un d’eux et un imprimable collé sur le dessus.
Toutes les boites sur les étagères sont des imprimables de produits d’époque sur bristol.
Mon cadeau pour tous ceux et celles qui aimeraient réaliser un boitage de ce genre : Les plans de cette création et les photos et explications détaillées pour sa réalisation  se trouvent dans ma rubrique “tutorials

Les meubles sont photographiés à part dans ma rubrique "meubles"

µ